Nos actions

[dss_toolset_textfield _builder_version=”4.4.5″ hover_enabled=”0″ toolset_field=”presentation” toolset_field_hide_empty=”on” toolset_label=”field” label_font=”Roboto||||||||” label_font_size=”20px” label_text_color=”#3a3a3a” _i=”2″ _address=”1.0.1.2″ /][dss_toolset_textfield _builder_version=”4.4.5″ hover_enabled=”0″ toolset_field=”objectifs” toolset_field_hide_empty=”on” toolset_label=”field” label_font=”Roboto||||||||” label_font_size=”20px” label_text_color=”#3a3a3a” _i=”3″ _address=”1.0.1.3″ /][dss_toolset_textfield _builder_version=”4.4.5″ hover_enabled=”0″ toolset_field=”comment” toolset_field_hide_empty=”on” toolset_label=”field” label_font=”Roboto||||||||” label_font_size=”20px” label_text_color=”#3a3a3a” custom_margin=”||15px|||” _i=”4″ _address=”1.0.1.4″ /]

Nos actions

Notre Affaire à Tous mène des batailles sur plusieurs fronts où la justice climatique doit être défendue. 

L’Affaire du Siècle

Multinationales

Nos actions visent à obliger les pouvoirs publics à prendre des mesures à la hauteur de l’enjeu climatique, notamment à travers l’Affaire du Siècle, recours en responsabilité déposé contre l’Etat français, aux côtés de Greenpeace France, Oxfam France et la Fondation pour la Nature et l’Homme.

Nous nous battons également pour que les Multinationales les plus polluantes soient tenues pour responsables à leur juste part dans le réchauffement climatique. Nous les incitons à changer de direction, sans quoi, nous veillerons à ce que la justice leur impose. 

Recours locaux

People’s Climate Case

En parallèle de la lutte frontale contre la politique climatique du gouvernement avec l’Affaire du Siècle, nous nous attaquons aux manifestations de cette politique : les projets imposés et polluants, à travers la campagne SuperLocal.

Nous accompagnons 10 familles et une association de jeunesse autochtone dans un recours unique contre le manque d’ambition climatique des institutions de l’Union Européenne. Cette action s’appelle le People’s Climate Case.

Droits de la nature et écocide

Notre Constitution Ecologique

Nous étudions et mobilisons des décisions de justice et des textes de lois à travers le monde qui ont doté la Nature de droits pour renforcer notre plaidoyer pour les droits de la nature. Nos juristes travaillent également à l’élaboration d’une proposition de loi idéale sur l’incrimination de l’écocide.

Nous œuvrons pour l’inclusion, dans la Constitution française, des notions d’écologie, de solidarité, des limites planétaires et du principe de non-régression dans le cadre du projet Notre Constitution Ecologique, porté avec CliMates, le REFEDD et le WARN.

Inégalités climatiques

Education et Sensibilisation

Nous nous intéressons aux multiples victimes françaises du dérèglement climatique pour mettre en avant les inégalités et la diversité des impacts et développer un accompagnement adapté aux individus face aux impacts de la crise climatique. 

Notre Affaire à Tous propose un programme d’éducation et de sensibilisation au droit l’environnement et à la justice climatique. Il vise à former les élèves de collèges et lycées sur des thématiques variées.

Un mouvement mondial pour la justice climatique

Notre Affaire à Tous s’inscrit dans un Mouvement mondial de lutte pour la justice climatique qui revendique aux quatre coins du monde la reconnaissance des droits de la nature et la pénalisation des responsables du réchauffement climatique. 

Nouvelle-Zélande – Fleuve Whanganui 🗺 🗓 🗺

Le fleuve Whanganui a été emprunté par les Maoris pour aller cultiver les terrasses de l’intérieur du pays pendant 800 ans et les Maoris entretiennent un lien sacré avec ce fleuve ancestral et leur environnement naturel. Depuis quelques années, la Nouvelle-Zélande a engagé un processus de réconciliation avec les populations autochtones suite à la colonisation par la couronne britannique. En effet, un conflit existait depuis la rupture du traité de Waitangi signé en 1840 entre la couronne britannique et des chefs maoris, qui conférait à ces derniers la possession de leurs terres. En dépit de leurs nombreuses protestations, les maoris ont vu les activités pour exploiter le fleuve se développer et, depuis la construction de barrages dans les années 1970, le niveau du fleuve a baissé de plus de cinq mètres. En outre, ce fleuve était presque mort il y a une dizaine d’années à cause du rejet des eaux usées de la ville de Whanganui. C’est ainsi qu’au terme d’un litige juridique datant de 1870, les cinq tribus qui vivent le long des rives du fleuve Whanganui ont vu reconnue leur connexion spirituelle avec le fleuve Whanganui (il en a été de même avec le parc Te Urewara)

Constitution Equateur 🗺 🗓 🗺

ÉQUATEUR – N°1 – Constitution Entité concernée : La Nature dans son ensemble État : Équateur Nature de l’acte : Constitution Date de l’acte : 20 octobre 2008 Faits : Projet sous gouvernement et influence socialiste.  Procédure :...

CP / Justice climatique : l’Etat néerlandais contraint de réduire ses émissions de GES avant la fin 2020 dans une décision historique

Communiqué de presse - 20 décembre 2019. Ce vendredi 20 décembre, la justice a définitivement donné raison à l’association Urgenda et les 886 citoyen-nes néerlandais-es co-demandeurs-esses en reconnaissant l’obligation de l’Etat néerlandais de réhausser son ambition...

CP / Le GDEAM-62, soutenu par Notre Affaire à Tous, dépose un recours gracieux contre Tropicalia, un projet de serre tropicale dans le Pas de Calais

Communiqué de presse - 19 décembre 2019 Ce jeudi 19 décembre, le GDEAM-62 dépose un recours gracieux auprès des maires concernés pour obtenir le retrait du permis de construire du projet Tropicalia. Sa démarche est soutenue activement par Notre Affaire à Tous et...

CP / A l’occasion de son premier anniversaire et face à l’inaction de l’Etat, l’Affaire du Siècle lance un appel à témoignages sur les changements climatiques en France

Communiqué de presse - 18 décembre 2019. Le 18 décembre 2018, Notre Affaire à Tous, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France lançaient l’Affaire du Siècle, en annonçant leur volonté d’attaquer l’État français en justice...